Skip to content

Les entreprises d’aujourd’hui ont accès à une multitude d’outils et d’applications qui peuvent leur apporter un gain d’efficacité relativement à l’utilisation qu’ils en font.

Le PACME, la solution pour te former gratuitement
Tu trouves que la pandémie de la COVID-19 est une...
Le site web: visibilité, visibilité, visibilité
Visibilité, Visibilité, Visibilité! Vous avez peut-être un formidable produit/service à...

Vos logiciels de gestion communiquent-ils entre eux?

Le défi de votre entreprise est de coordonner efficacement tous les différents outils de gestions dont elle a accès sur le marché. Bien que ces instruments apportent individuellement une facilité de gestion aux différentes sphères de l’entreprise, ils sont souvent sous-exploités dans une perspective d’interopérabilité.

UPentreprise intervient dans les processus de gestion de chacun de ses clients et de parvenir à former une synergie entre les fonctions de chaque département.

Avec la présence d’une forme d’interopérabilité entre leurs outils de gestion, les entreprises avec lesquels nous collaborons intègrent progressivement de l’automatisation dans leurs processus d’affaires. Nos clients obtiennent alors des gains de productivité à toutes les étapes de leur croissance.

L’interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d’accès ou de mise en œuvre.

Il convient de distinguer « interopérabilité » et « compatibilité ». Pour être simple, on peut dire que la compatibilité est une notion verticale qui fait qu’un outil peut fonctionner dans un environnement donné en respectant toutes les caractéristiques et l’interopérabilité est une notion transversale qui permet à divers outils de pouvoir communiquer – quand on sait pourquoi, et comment, ils peuvent fonctionner ensemble.

Autrement dit, on ne peut parler d’interopérabilité d’un produit ou d’un système que si on connaît intégralement toutes ses interfaces.

Source: Wikipedia.org

Chaque sphère de l'entreprise est touché par l'interopérabilité

Comptabilité & Finances

Générer les bons de commande en fonction des stocks et des achats client, enregistrer la réception des produits commandés et ajuster les stocks en conséquence, transformer les bons de commande en facture d’achat, intégrer automatiquement les factures et les données qui y sont associées au logiciel comptable, gérer les taxes payées

Production

Mettre à plat l’ensemble de votre projet, suivre et coordonner les actions, suivre l’avancement des tâches et respecter au mieux les délais, faciliter les échanges, centraliser les informations et éléments liés au projet, avoir une visibilité globale sur l’ensemble du projet.

Ressources Humaines & Paies

Demandes de congé, recrutement, sélection et embauche, automatisation du processus de sortie d’un collaborateur, intégration des employés, la mise à jour des données personnelles collaborateurs

Ventes & Marketing

Ces tâches comprennent les communications avec les clients actuels et potentiels au moyen du courrier électronique ou des médias sociaux ainsi que la mesure et le suivi de l’information.

Planification & Logistiques

Une gestion orientée vers l’automatisation de ses procédés permet de générer des revenus qui auparavant étaient perdus en raison du temps consacré aux charges de travail individuel.

Relations Clients

Réduire les coûts de vos campagnes marketing, être plus productif au quotidien, gérer efficacement votre relation client, acquérir des leads qualifiés, augmenter votre taux de conversion.

Achat & Gestion des Stocks

Suivi et optimisation des commandes en cours, gestion de la rupture des stocks et automatisation des commandes, synchronisation de l’inventaire en ligne et hors ligne, réduction de la marge d’erreur.

Commencez avec nous!

1 844 472-8787

Heures d’ouverture
Lundi au vendredi
9 h à 17 h

207 rue St-Pierre Nord, Suite 102
Joliette, QC J6E 0X6

L'interopérabilité, c'est quoi?

L’interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d’accès ou de mise en œuvre. En lire davantage sur Wiki.

Que ce soit dès le démarrage ou durant les premiers mois d’activité, les PME d’aujourd’hui ont à leur portée des centaines d’outils et d’applications web qui facilitent leur quotidien et les rendent plus efficaces.

Autrefois, les gestionnaires devaient faire leur administration manuellement. Désormais, grâce à l’abondance d’applications et d’outils de gestion qu’on trouve en ligne, on peut recréer l’ensemble de ce qu’un progiciel de gestion intégré (PGI, ou ERP en anglais) aurait fait pour nous.

Une PME peut donc se munir à faible coût d’un système de facturation automatisé ou d’un système comptable infonuagique tout en respectant une certaine rigueur interne, car de tels logiciels ne requièrent plus l’achat d’une licence onéreuse. Il suffit de payer une inscription pour commencer à les utiliser, dans la logique du logiciel à la demande (ou, en anglais, software as a service (SaaS). Aussi longtemps que l’entreprise paie sa mensualité ou son annualité, elle peut jouir du service.

Quels sont les avantages de me constituer un SaaS?

Les avantages des SaaS sont multiples. On peut parler d’économies de coûts, car ils ne requièrent aucuns frais initiaux. On peut aussi parler d’accessibilité. Par ailleurs, toutes les données s’y trouvent en permanence, sans dédoublement d’un logiciel à l’autre. L’avantage le plus important est probablement la croissance avec l’usage. En effet, il est possible d’ajouter des utilisateurs ou d’accéder à des fonctionnalités plus poussées au fur et à mesure qu’on en ressent la nécessité.

Les SaaS ont toutefois leurs inconvénients, notamment à l’étape de leur mise en marche. Certains services font exception, mais il faut généralement configurer son logiciel soi-même, et cela exige des connaissances de base. Des lacunes peuvent aussi survenir lors d’une panne de service du fournisseur internet ou du fournisseur du service à la demande. Il devient alors impossible d’accéder à ses outils de travail. Au final, comme l’intégration de ces logiciels aux processus de gestion peut s’avérer un objectif à long terme pour l’entreprise, il est impératif de maitriser l’interface de programmation d’applications (API) et de développer des ponts entre les logiciels pour qu’ils communiquent. Par exemple, une vente enregistrée dans le logiciel de gestion des relations avec la clientèle (GRC, ou en anglais CRM) peut ouvrir un projet dans le logiciel de gestion de projets.

Bonne nouvelle : la plupart des inconvénients peuvent être contournés en faisant appel à une consultante agréée ou un consultant agréé du modèle SaaS ou à des spécialistes qui s’y connaissent en interopérabilité.

Voici quelques conseils pour vous aider à intégrer des logiciels ou des applications de gestion dans votre entreprise:

  • Avoir un plan de ce que vous voulez accomplir de façon plus automatisée et structurée à court et moyen terme.
  • Choisir vos logiciels SaaS en fonction de leur capacité à s’intégrer à d’autres logiciels que vous convoitez pour le présent et le futur.
  • Vous entourer de spécialistes des logiciels infonuagiques, de l’automatisation et de l’interopérabilité dans divers champs (gestion des affaires, ressources TI, comptabilité, gestion de projets, etc.).
  • Vous intéresser à la démarche et y prendre part; le détachement est le pire ennemi de l’automatisation.